titre

contenu

Je ne suis pas là pour être aimé

Dans cet extrait du film « Je ne suis pas là pour être aimé », on voit l’envie de tango de Patrick Chesnais croitre et le conduire à pousser la porte d’un cours de tango. Observez ensuite le tango qu’il danse avec Anne Consigny. Il débute par un abrazo très ouvert et lentement, au fil du tango qui s’écoule, l’enlacement se resserre.
(le son disparait mystérieusement pendant le dialogue qui suit… avant de reprendre pour le tango final)
Les deux acteurs ne sont pas amateurs de tango dans leur vie privée, mais ont travaillé pour que nous puissions le croire à l’écran. Ils parlent un peu du travail avant le tournage dans une interview donnée avec le réalisateur Sréphane Brizé.

Le tango en France en 1978

Voici un attachant reportage de juin 1978 du journal télévisé, témoignage du passé. Gardel, Piazolla et Suzana Rinaldi y côtoient une féministe qui n’apprécie pas cette danse trop sexuée. Mais le plus intéressant et de voir la danse qui est présentée en fin de reportage, presque ridicule aux yeux des danseurs de tango argentin d’aujourd’hui. Cette posture toute en raideur où les plexus s’éloignent au lieu de s’assembler. Bien loin de l’abrazo milonguero…

Leo y Eugenia – Temo


La valse « Temo » est interprétée par l’Orquesta Típica Victor con Mario Corrales le 10 mai 1940.